Fil de navigation

Charles-Tristan de Montholon

 

Charles_Tristan_MONTHOLON

Montholon est le seul personnage de l'histoire nationale à avoir partagé la captivité de deux empereurs durant 12 ans : celle de Napoléon Ier sur l'Ile de Sainte-Hélène et celle du futur Napoléon III au Fort de Ham.

Authentique aristocrate de vieille noblesse remontant au XIIIe siècle, intelligent, cultivé, discret, spirituel, élégant, il est aussi léger, dépensier, voire flambeur et couvert de dettes. Cela ne l’empêcha pas de faire une brillante carrière de diplomate où il déploya tact et habileté, grâce à son père adoptif, le Marquis de Sémonville qui fut maire de Bouray de 1816 à 1830.

1783 : naissance à Paris, le 21 juillet
1788 : mort de son père Mathieu IV à 35 ans
1790 : remariage de sa mère, fille naturelle du Duc de Penthièvre avec le Marquis de Sémonville. Il fut adopté par le Marquis
1798 : il entre dans la cavalerie
1799 : il est nommé adjoint du génie par Championnet
1800 : il est promu lieutenant et détaché comme aide de camp du général Augereau
1801 : il reçoit ses galons de capitaine
1802 : il est placé en mission auprès du ministère des Affaires étrangères et il est nommé aide de camp du général Klein
1803 : il devient aide de camp du Général MacDonald, son beau-frère
1805 : il est capitaine d'Etat-Major sous Berthier
1806 : il est blessé en chargeant les Prussiens. Il est nommé Chevalier de la Légion d'honneur
1807 : il devient chef d'escadron et aide de camp de Berthier
1808 : coup de foudre pour Albine de Vassal, déjà divorcée une première fois, de 3 ans son aînée, épouse en deuxième noce d'un financier genevois, le baron Daniel Roger
1809 : il reçoit le grade de commandant, il est blessé à Essling
1810 : il figure sur la grande fournée de chambellans
1811 : il est nommé général de brigade
1812 : il quitte l’armée et devient ministre plénipotentiaire auprès du grand-duc de Wurtzbourg. Mariage avec Albine de Vassal avec laquelle il a eu un fils, Napoléon Charles Tristan, en 1810
1812 : il est révoqué de ses fonctions de ministre plénipotentiaire, pour avoir épousé Albine de Vassal dont il n’avait pas eu la permission
1813 : il est désigné pour se rendre à Metz comme chef d'état-major de la 2ème division du 5ème corps de cavalerie légère
1814 : il prend le commandement du département de la Loire pour faire obstacle à l'avance alliée lors de la campagne de France. Poussé par sa famille, il rejoint Louis XVIII. Maréchal de camp, il est décoré de l'ordre de Saint-Louis et confirmé dans sa charge de 1er veneur du Comte d’Artois
1815 : aux cents jours, il rejoint Napoléon et il est affecté à la tête d'une brigade de défense de Paris. Après Waterloo, il est de la suite de l'empereur déchu, comme premier chambellan, sur les recommandations de Maret et de Sémonville. Exil à Sainte-Hélène
1821 : retour à Paris
1822-1825 : Mémoires pour servir à l'histoire de France sous Napoléon, avec Gaspard Gourgaud
1828
 : séparation officielle d’avec son épouse Albine de Vassal (liquidation de la communauté par le tribunal civil de la Seine)
1829 : banqueroute et condamnation à la prison pour dettes par jugement du tribunal de commerce de la Seine. Fuite à l’étranger
1840 : condamnation par un arrêt de la Cour des Pairs à 6 ans de forteresse à Ham, suite au désastreux débarquement de Boulogne-sur-Mer où Louis-Napoléon Bonaparte essaya une fois de plus de prendre le pouvoir par un coup d’état qui s’est à nouveau soldé par un échec
1846 : Récits de la captivité de l’Empereur Napoléon à Sainte-Hélène
1848 : il fait partie du comité national de soutien à Louis-Napoléon Bonaparte pour l’élection présidentielle. Mort d’Albine de Vassal
1849 : il se fait élire à l’Assemblée législative dans le département de la Charente-Maritime. Mariage avec Caroline O’Hara, avec laquelle il a eu un enfant en 1843
1852 : il est réintégré dans son grade de général de brigade
1853 : il devient comte de l’Empire. Mort à Paris, le 20 août

Liens utiles

Services Publics Communauté de Communes entre Juine et Renarde Conseil départemental de l'Essonne Conseil régionnal Ile de France

Plan interactif

BOURAY-SUR-JUINE

18, rue de la Mairie
91850

01 69 27 44 36

Envoyez-nous un e-mail